Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

1,205 milliard d'euros issu des exportations icaunaises

Les entreprises icaunaises qui exportent

Économie • Hormis le chablis, dont plus de la moitié de la production passe les frontières hexagonales, de nombreuses entreprises icaunaises tirent une partie de leur chiffre d’affaires de l’exportation. Quelle que soit leur taille, quel que soit leur secteur d’activité…

Devant les machines développées spécifiquement pour l’entreprise Glass & Lux de Moulins-sur-Ouanne, les salariées (l’unique homme présent ne nous en voudra pas du féminin) s’affairent. Dans le premier atelier, les machines prédécoupent les plaques de miroirs (ou de verre) selon la forme programmée, le dernier geste revenant aux opératrices expérimentées (et adroites !).

Les miroirs sont ensuite meulés, lavés, séchés dans l’atelier voisin, puis emballés avant de prendre la route pour la France et l’étranger. Car depuis Moulins-sur-Ouanne, ils rejoindront les pare-soleil des voitures Renault, Peugeot, Volkswagen, Skoda et autres, les boîtiers de maquillage Chanel, Dior, etc. Avec ses nombreuses normes ISO (9001, TS, 14000), l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 1,2 million, dont 27,4 % à l’export. Elle produit pour les marchés allemand, tchèque, biélorusse, belge. 5,5 millions de pièces pour l’automobile sortent chaque année de ses ateliers, 3,9 pour la cosmétique (voir page 15).

Une grande région Bourgogne Franche-Comté

De nombreuses entreprises de l’Yonne ont un savoir-faire reconnu au-delà des frontières hexagonales. En 2015, les exportations icaunaises ont représenté 1,205 milliard d’euros. Principaux produits exportés : équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (32,5 %), autres produits industriels (28,1 %), produits des industries agroalimentaires (25,7 %), matériel de transport (9,4 %). Les exportations se sont effectuées à 65 % dans l’Union européenne (49,1 % dans la zone euro) et 9,5 % dans le reste de l’Europe ; viennent ensuite l’Amérique (7,7 %), l’Afrique (7,1 %), l’Asie (7 %), le Proche et Moyen-Orient (3,5 %). La part du département dans le commerce global de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté s’élève à 6,3 % à l’export. Le Doubs arrive en tête des exportations avec 30,7 % (effet PSA Peugeot Citroën à Sochaux), suivi par la Saône-et-Loire 19,7 % et la Côte d’Or 15,1 %.

Dans cette nouvelle grande région, l’Yonne va cultiver ses spécificités. Les acteurs économiques du département vont l’y aider.

Votre entreprise rencontre des difficultés, ne restez pas seul

La Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Yonne a mis en place un N° vert "spécial crise" pour les artisans qui ne parviennent pas à faire face à des difficultés et ont besoin d’être conseillés :

→ 0 800 01 00 89 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Un soutien aux entreprises

Exportations icaunaises

Durant la période 2004-2015, le Conseil départemental a versé près de 11 millions d’euros d’aides aux entreprises du département.

  • Aide à l'artisanat :
    278 projets aidés
    2 588 336 € d'aides attribuées
    13 408 106 € d’investissements générés
  • Aide aux investissements immobiliers
    des PME : 39 projets aidés
    2 698 763 € d'aides attribuées
    35 542 052 € d’investissements générés
  • Aide aux investissements matériels :
    54 projets aidés
    2 307 763 € d'aides attribuées
    34 267 977 € d’investissements générés
  • Aide à l’innovation :
    27 projets aidés
    970 964 € d'aides attribuées
  • Hébergements touristiques hors hôtellerie :
    144 projets aidés
    1 465 565 € d'aides attribuées
  • Hôtellerie :
    51 projets aidés
    756 231 € d'aides attribuées

Les exportations icaunaises en détail

Exportations icaunaises

1,205 milliard d’euros : 169 millions d’euros (14 %) de matériel électrique, 161 M€ (13,3 %) de machines et équipements d’usage général, 141 M€ (11,7 %) de produits laitiers et glaces, 73 M€ (6,1 %) de boissons, 73 M€ (6 %) de produits chimiques, 53 M€ (4,4 %) de produits en caoutchouc, 50 M€ (4,2 %) de produits carnés, 49 M€ (4,1 %) d’équipements pour automobiles, 48 M€ (4 %) de machines diverses d’usage spécifique, 41 M€ (3,4 %) de produits de la culture et de l’élevage, 41 M€ (3,4 %) de produits pharmaceutiques, 40 M€ (3,3 %) de produits en plastique, 38 M€ (3,2 %) de produits de la construction automobile, 35 M€ (2,9 %) de produits alimentaires divers et 25 M€ (2,1 %) de produits sidérurgiques et première transformation de l’acier…

(Chiffres 2015. Source : Douanes - 4e trimestre 2015)

3 QUESTIONS À...

Maurice Pianon

Maurice Pianon, vice-président du Conseil départemental, président de la commission du Développement économique, du Tourisme et de l'Aménagement du territoire, conseiller départemental du Tonnerrois

  1. Avec la loi NOTR e (Nouvelle organisation territoriale de la République) du 7 août 2015, le Conseil départemental perd la compétence économique. Quelles aides apportait-il auparavant ?
    Nous aidions en particulier des PME, des artisans et des professionnels du tourisme. Nous allons honorer les engagements pris les années passées puis nous serons contraints de cesser notre soutien au secteur privé et aux structures d’animation économique Yonne développement et Yonne équipement . Le Département sera propriétaire de 17 % des actions de Yonne équipement après la vente des 2/3 de ce que nous possédons (52 %).
  2. Quelle marge de manœuvre reste-t-il au Département ?
    Nous comptons jouer pleinement notre rôle de coordinateur en partenariat avec les acteurs en charge de ces missions. Nous allons nous situer dans la logique d’équipement du territoire en infrastructures : espaces économiques (zones d’activités, pépinières et hôtels d’entreprises) portées par des collectivités, aménagement numérique, développement de la téléphonie mobile
    (des actions dans lesquelles le Département est déjà engagé)… Dans ces différents domaines, nous pouvons apporter un soutien fort au développement, notamment économique, de notre territoire dans une perspective de renforcement de l'attractivité globale de l’Yonne.
  3. Quels sont les atouts du département ?
    Si la France perd toujours des industries, le domaine du tourisme est à forts enjeux. Nous partageons cette compétence avec la Région, et à partir du 1er janvier 2017 les intercommunalités. Il faut que nous développions une ambition en la matière à travers l'élaboration d'un nouveau Schéma de développement touristique associant les partenaires publics comme privés qui construisent l'avenir du territoire. Nous allons aussi nous demander comment faire avancer les filières, qui contribuent à la richesse du département. Dans la grande région Bourgogne Franche-Comté, nous devons préserver les spécificités de l’Yonne, qui est rattaché au bassin parisien.
  • Témoignages

    Témoignages : Laurent Villegier, Directeur général de Benteler Automotive à Migennes, Laurent Pinson Domaine Pinson Frères à Chablis et Francis Cardeilhac Gérant de l’Entreprise Glass & Lux à Moulins-sur-Ouanne.

    Témoignages entreprises exportations

Page mise à jour le jeudi 24 mars 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site