Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Assistants Familiaux

Assistants familiaux : le Conseil Départemental recrute

Assistants familiaux

L’assistant familial accueille à son domicile des enfants confiés au Conseil Départemental par décision administrative ou judiciaire.

"Mon premier métier est celui d’aide médico-psychologique, mais j’avais envie de faire plus. Avant de devenir assistante familiale, j’ai pris le temps que ma famille soit d’accord. Et aujourd’hui tout se passe bien avec ma fille de 12 ans et mon fils de 6 ans ; ils savaient que j’allais être moins disponible. Mes enfants jouent et se chamaillent avec les deux petits garçons que nous avons accueillis en mars 2012 à la maison". Nathalie Morizot est bien consciente que "ce ne sont pas et ne seront jamais nos enfants ; nous participons avec l’équipe à ce que ces enfants puissent un jour retourner auprès de leurs parents".

Le métier d’assistant familial demande de la finesse, de l’adaptabilité, du bon sens, de la créativité, du tact, de la générosité… Au nombre de 360 dans le département recrutés par le Conseil Départemental (352 femmes et 8 hommes ; 616 places utilisées), ces professionnels de l’enfance (des familles mais aussi des personnes seules) accueillent à leur domicile à temps complet des enfants ou adolescents (de un à trois, âgés de 0 à 21 ans) confiés à l’Aide sociale à l’enfance. Leur rôle est de mettre en œuvre les principes classiques de l’éducation tout en les adaptant aux repères socio-culturels des enfants accueillis, à leurs dispositions psychologiques et à des difficultés d’ordres multiples, tout en préservant la place et les droits des parents.

Respecter l’histoire de l’enfant

Si l’attachement est constructif pour l’enfant, "car il permet de proposer une sécurité, des repères, de soutenir une éducation" souligne Isabelle Foulatier, adjointe à la Direction Enfance Famille, le travail sur le détachement est indispensable : "Les assistants familiaux ne sont pas des substituts parentaux et le référent éducatif est là pour que cette implication reste respectueuse de l’histoire et de l’environnement de l’enfant".

Pour professionnaliser ce métier très particulier, la loi du 27 juin 2005 a instauré une formation en deux temps : un stage préparatoire de 60 heures portant sur la découverte du métier et de l’institution dans les trois mois suivant l’embauche, puis une formation qualifiante de 240 heures préparant au diplôme d’État d’assistant familial et portant sur les besoins spécifiques de l’enfant ou l’adolescent accueilli. "Tout au long de l’exercice de leur profession, les assistants familiaux sont soutenus et encadrés par les équipes du Conseil Départemental", indique Marie-Sylvie Bidaut, de la cellule Assistants familiaux. Un important travail d’accompagnement est effectué : formation continue, supervision, groupes de paroles, journées assistantes familiales…

La séparation, un traumatisme "Heureusement que ces formations existent", souligne Martine Archieri, qui accueille à son domicile une petite fille de 11 ans à temps plein et un petit garçon de 5 ans et demi en relais un week-end sur deux et les vacances scolaires. "Elles nous permettent de nous recentrer sur nos missions et de bénéficier d’un appui théorique, de conseils. En fonction du vécu de l’enfant, il faut savoir s’adapter et apporter la réponse appropriée au bon moment. Nous devons lui faire une vraie place, faire preuve de beaucoup de bienveillance pour le mettre en confiance, savoir donner un cadre tout en respectant ce qu’il est et d’où il vient. La séparation est un vrai traumatisme, mais l’accueil de ces enfants éprouvés par la vie est un véritable enrichissement".

 • Comment devenir assistant familial •

  • Déposer une demande d’agrément à la PMI, qui évaluera la candidature au moyen de rencontres au domicile avant de statuer sur la demande dans le délai de 4 mois.
  • Après obtention de l’agrément, postuler auprès de la cellule Assistants familiaux de la Direction Enfance Famille.
  • Le recrutement comporte trois entretiens : pré-entretien, visite à domicile d’un travailleur médico-social (rencontre de l’ensemble de la famille, discussion autour du projet d’accueil) et entretien avec  la psychologue du service.

En savoir plus :

  • DPMI (Direction de la Protection Maternelle et Infantile) : 03 86 72 88 55
  • Cellule Assistants familiaux : 03 86 72 86 53

Page mise à jour le mercredi 08 juin 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site