Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

21 cantons de l'Yonne

Zoom sur le Canton de Vincelles

Zoom sur le Canton de Vincelles

Entretien avec Christiane Lemoine et Yves Vecten, conseillers départementaux du Canton de Vincelles.

Quelles motivations vous ont poussés à vous présenter à ce mandat de conseillers départementaux ?

Yves Vecten : Je tenais à poursuivre ce qui avait été engagé lors du mandat précédent, un peu court (4 ans), et conforter cette collaboration avec toutes les communes et intercommunalités, ces dernières devenant de plus en plus importantes avec les effets de la loi NOTRe(1). De plus, notre canton est concerné par deux PETR(2), aux nombreux projets qui en découlent et concernant plus particulièrement l'économie, le tourisme, le numérique ou encore l'éducation. Je tenais à être présent.

Christiane Lemoine : L'équipe municipale qui m'entourait à l'époque des élections départementales pensait que le travail entrepris sur le territoire de Treigny devait prendre une dimension départementale. J'ajouterai que l'arrivée de la parité m'a séduite ; j'ai donc fait le choix de m'engager pour le département de l'Yonne et ses habitants.

Avec 36 communes sur 701 km² de superficie, c'est un vaste canton sur lequel vous êtes élus. Quelles sont ses forces, ses faiblesses ?

CL : Sa diversité est sa toute première force. C'est à la fois la présence de l'agriculture et de la viticulture, mais aussi une offre touristique conséquente avec des sites tels que le château de Guédelon, la maison Colette, le canal du Nivernais, encore des villages comme Druyes-les-Belles-Fontaines ou Courson-les-Carrières, pour ne citer qu'eux, et dont la valeur patrimoniale ajoutée est incontestable. En contre, il faut reconnaître le peu d'industries sur notre sol et le fait de voir une partie du territoire éloignée du chef-lieu.

YV : Ce canton, c'est le plus beau de l'Yonne et ses atouts sont nombreux. L'agriculture (arboriculture, viticulture, élevage), comme l'a précisé Christiane, est sa grande force. Son patrimoine historique ensuite, culturel et naturel, remarquable et générant une activité touristique importante. C'est, enfin, la présence sur l'ensemble du territoire, d'un tissu d'artisans compétents et comptant dans notre développement économique.

Comment travaillez-vous ensemble ?

YV : Tout d'abord, nous ne nous sommes pas donné de limites géographiques, nous travaillons tous les deux sur la totalité du territoire. Ensuite, la formule du binôme fonctionne bien, raison pour laquelle nous essayons de nous déplacer le plus souvent possible ensemble lors des manifestations qui ont lieu sur notre canton.

CL : Je partage l'avis d'Yves à ce propos et des manifestations, je vous assure qu'il y en a sur ce canton, et ce grâce au dynamisme de nos habitants, artisans, commerçants et associations très investis dans la vie de ce territoire. Et puis je voudrais saluer le rôle de nos suppléants. On en parle rarement, mais ils sont bel et bien présents.

Un territoire qui porte des projets ?

CL : Bien sûr, je pense à ce projet qui reçoit un soutien financier du Département, l'Auberge de jeunesse de Treigny, dont le début des travaux est prévu en septembre. Je pense encore à la maison Colette à Saint-Sauveur, qui ouvre ses portes fin mai et qui, elle aussi, a bénéficié de l'aide de notre collectivité. Je pense enfin au dossier de maison de santé à Courson-les-Carrières. C'est un beau projet que nous entendons défendre avec Yves afin qu'il se concrétise.

YV : J'ajouterai le numérique avec cette obligation d'offrir à nos habitants un accès à internet et à la téléphonie mobile digne de ce nom. Tout le monde aujourd'hui a besoin de l'outil numérique, c'est l'exemple de nos agriculteurs qui doivent remplir une déclaration PAC(3) numérique alors qu'ils n'ont pas accès à internet… Et puis, il faut que nous en finissions avec cette zone blanche sur Coulanges-la-Vineuse…

Quel regard portez-vous sur l'assemblée départementale et comment y œuvrez-vous ?

YV : L'arrivée des femmes est une bonne chose. Elles ont moins de tabous et apportent un autre regard, plus direct, sur les dossiers. Le fait d'être dans le groupe d'opposition, traditionnellement situé à gauche, comporte quelques inconvénients, notamment au niveau de l'information, on anticipe moins bien. Cela dit, le profond renouvellement de l'assemblée apporte de nouvelles personnalités, moins politisées je pense que par le passé.

CL : Distinguons deux choses. Premièrement, le travail en assemblée où effectivement nous avons, dans les rangs de l'opposition, le sentiment de moins peser. Le travail en commission ensuite, très satisfaisant, où nous occupons toute notre place avec ce sentiment de bien œuvrer pour l’Yonne.

Propos recueillis par Christophe Lemeux

(1) Nouvelle organisation territoriale de la République.
(2) Pôle d’équilibre territorial et rural.
(3) Politique agricole commune.

En 3 chiffres

Carte du Canton de Vincelles
  • 36 communes
  • 15 327 habitants
  • 701,46 km2 de superficie

Des couleurs en la matière

Des couleurs en la matière

"Voilà de jeunes gens courageux et talentueux qui ont fait le choix de s'installer ici en Puisaye et de vivre de leur métier, de leur art. Notre rôle est aussi de les accompagner, de les aider, ils incarnent le renouveau de notre territoire". Tels sont les mots de nos élus lorsqu'ils nous présentent Aurélien Lemire et Marie Thureau, responsables de l'entreprise artisanale "Des couleurs en la matière". Depuis trois ans et riche du 1er prix du concours "Du mobilier pas urbain pour nos villages", le couple (qui avoue être tombé amoureux de la Puisaye) œuvre essentiellement sur deux spécialités reliées entre elles par un fil conducteur, le béton. Une première activité dite "d'intérieur" d'abord, avec la réalisation d'enduits décoratifs, sains, naturels et respectueux du patrimoine. Une activité dite "d'extérieur" ensuite avec, entre autres, la création de tables, de bancs et autre mobilier en béton dont certains mobiles qui valent le détour.

→ http://descouleursenlamatiere.com/

Ici Colette est née

Maison de Colette

Personnage hors norme et indissociable de "sa" Puisaye : Colette. Située à Saint-Sauveur-en-Puisaye, la maison de son enfance, refaite à l’identique, est ouverte au public depuis la fin mai. "Nous ne pouvions pas parler du patrimoine de notre canton sans évoquer Colette et sa maison", précisent les deux élus. C'est dans cette belle maison bourgeoise qui fut la propriété de la famille de Joseph Robineau-Duclos, premier époux de Sido, que Colette vécut une enfance extrêmement heureuse… Une maison que l'on retrouve dans l'œuvre de l'écrivain, qui en fit un personnage central de ses romans.

→ http://maisondecolette.fr/

Le long du canal

Canal du Nivernais

Axe majeur du tourisme dans le département de l'Yonne, le canal du Nivernais. Pour Yves Vecten : "S'il fut aux siècles passés un important axe de communication, cordon ombilical pour ravitailler Paris en énergie (bois de chauffage), en boisson (vins) et en matériaux de construction (pierres de taille), il est aujourd'hui parcouru à la fois par des touristes du monde entier et par de nombreux Icaunais qui apprécient la véloroute (projet soutenu par le Conseil départemental), souvent en famille, pour profiter de la tranquillité et de la beauté des paysages". Une majorité de plaisanciers le considère comme le plus beau d'Europe, cela n'a rien d'étonnant.

→ www.canal-du-nivernais.com

Zoom sur le Canton de Vincelles

Entretien avec Christiane Lemoine et Yves Vecten, conseillers départementaux du Canton de Vincelles.

Page mise à jour le mardi 24 mai 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site